CONSTRUIRE LE PLAN CLIMAT : LES DATES DES ATELIERS ! ATELIER de PARTAGE DU DIAGNOSTIC : le COMPTE RENDU ATELIER PROGRAMME AGRICULTURE : LE COMPTE RENDU

ATELIER PROGRAMME AGRICULTURE : LE COMPTE RENDU

Le Plan Climat sera construit par les habitants, au cours de rencontres conviviales. Pour y participer, pour découvrir ce qui s’y fait et ce qui s’y dit… c’est ici. Vous aussi, devenez acteur de notre avenir.

ATELIER PROGRAMME AGRICULTURE : LE COMPTE RENDU

Messagepar admin forum » Jeu 20 Déc 2018 10:43

Atelier d’élaboration du programme n°2
Thématique : Agriculture-Viticulture - Consommation

le 12décembre 2018

Introduction

Tour de table et présentation de la démarche participative du projet et des 5 thématiques stratégiques issues des ateliers précédents.
Présentation de la thématique Agriculture-Viticulture-Consommation, ses enjeux, les chiffres clés.
Objectif principal de l’atelier: faire émerger des propositions concrètes, qui seront soumises à la Communauté de Communes.
Lors du débat qui a suivi, les participants ont émis les propositions suivantes.

1. Favoriser les techniques agricoles moins polluantes

■ Mieux informer les exploitants sur les nouvelles techniques agricoles et viticoles : bio, semis direct, non-labour, couverts végétaux, etc. :
▪ Par le témoignage d’exploitants du territoire : retours d’expérience, conseils…
▪ Par l’organisation de visites des exploitations, pour les professionnels et le grand public.
▪ Par un meilleur conseil sur le plan économique : spécificités des différents marché, opportunités, etc.

■ Mieux accompagner les exploitants :
▪ Encourager les conversions à l’agriculture biologique par le retour d’expérience : témoignages, échanges, etc.
▪ Augmenter la vie du sol permet de diminuer les impacts des pesticides
▪ Par un meilleur accompagnement technique au cas par cas, pour tenir compte des très grandes spécificités de chaque parcelle en termes de culture, sol, exposition, etc.Se rapprocher de la Chambre d’Agriculture, du GAB 21, Écophyto…
▪ Par une aide pourfinancer l’acquisition de technologies particulièrement onéreuses (autoguidage, GPS, capteurs, etc.)
▪ Par un soutien financier, le temps de la mise en place effective des nouvelles techniques (plusieurs années souvent nécessaires pour retrouver la rentabilité).
▪ Développer la séquestration carbone (en milieu agricole et forestier, il existe une marge de progrès forte en zone agricole avec notamment les mesures de couverts végétal).

■ Optimiser certains usages. Notamment :
▪ Rationnaliser les déplacements en tracteur et voiture domicile / exploitation en confiant en priorité les terres à des exploitants qui vivent à proximité des exploitations.
▪ Réduire la combustion des sarments de vigne en les valorisant, en vue d’un recyclage vertueux, notamment en bois de chauffe (une entreprise à Vosne-Romanée est installée dans cette activité : Vitis Valorem ( http://www.vitis-valorem.com). En ce qui concerne l'incinération de sarment pour la valorisation énergétique et la fertilisation des vignes par le retour des cendres au milieux des rangs de vigne, deux exemple ont par ailleurs été cités, dans le Bordelais (https://www.vinopole.com/uploads/tx_vin ... nergie.pdf) et vers Chablis (http://cdurable.info/Chaufferie-au-bois ... ,1887.html)

▪ Stocker / retenir les eaux pour l’usage agricole (cf. atelier du 28 novembre).

■ Prendre en compte le risque phytosanitaire. Notamment :
▪ Envisager leur interdiction ou limitation à certaines heures ou à proximité des écoles, en rappelant notamment les règles en vigueur (Article L253-7-1 - Modifié par ORDONNANCE n°2015-616 du 4 juin 2015 – art. 6)

2. Faciliter l’adaptation au changement climatique

■ Mener des expérimentations sérieuses et durables sur le territoire.

3. Renforcer les circuits courts

■ Ouvrir des espaces dédiés aux productions locales et bio (marchés, plateformes, etc.) et considérer leur accès dès l’implantation (routes et parkings, pistes cyclables, etc.)

■ Promouvoir la consommation locale et bio (édition d’un guide, labellisation, garantie locale, etc.)

■ Former les agriculteurs à la communication pour la vente de leurs produits.

■ Soutenir les AMAP sur le territoire et les autres systèmes entre producteurs et consommateurs.

■ Développer la présence de maraîchers et arboriculteurs.

■ Sensibiliser / solliciter le réseau existant (union commerciale) pour la vente de produits locaux afin d’éviter de créer des concurrences.

■ Agir sur l’harmonisation des prix par rapport aux grandes surfaces notamment.

■ Développer les commerces itinérants.

4. Réduire et optimiser la gestion des déchets

■ Installer des zones de compost collectif en centre-ville (exemple du parking Crébillon à Nuits ou communal à Corgoloin).

■ Sensibiliser les citoyens (porte à porte, affichage, etc.)

■ Sensibiliser et éduquer les enfants grâce aux réseaux scolaires et périscolaires (exemple du centre de compost mis en place par des enfants à Gevrey, mais projet abandonné).

■ Avoir une redevance incitative plus incitative.

■ Améliorer la signalétique de tri, en ville et en déchèteries.

■ Valoriser certains déchets (ressourceries locales, épandage en champs, système de consigne sur verre et plastiques, etc.)

■ Proposer le broyage des déchets verts sur place, par la mise à disposition de broyeurs.

■ Ouvrir les déchèteries tous les jours et réserver des plages horaires pour les professionnels.

5. Energies

■ Installation de toits en photovoltaïques.

■ Conversion de terres agricoles peu rentables (Haute-Côte) en champ photovoltaiques
admin forum
Administrateur du site
 
Messages: 27
Images: 0
Inscription: Mar 20 Mai 2014 23:25

Retourner vers Participer : c’est simple !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron