CONSTRUIRE LE PLAN CLIMAT : LES DATES DES ATELIERS ! ATELIER de PARTAGE DU DIAGNOSTIC : le COMPTE RENDU ATELIER PROGRAMME AGRICULTURE : LE COMPTE RENDU

ATELIER PROGRAMME MOBILITE : LE COMPTE RENDU

Le Plan Climat sera construit par les habitants, au cours de rencontres conviviales. Pour y participer, pour découvrir ce qui s’y fait et ce qui s’y dit… c’est ici. Vous aussi, devenez acteur de notre avenir.

ATELIER PROGRAMME MOBILITE : LE COMPTE RENDU

Messagepar admin forum » Jeu 13 Déc 2018 11:15

Atelier d’élaboration du programme n°1
Thématique : Mobilité - Déplacements
Le 5 décembre 2018


Introduction
Tour de table et présentation de la démarche participative du projet et des 5 thématiques stratégiques issues des ateliers précédents.
Présentation de la thématique Mobilité et Déplacements, ses enjeux, les chiffres clés.
L’objectif principal de l’atelier du 5 décembre : faire émerger des propositions concrètes, qui seront soumises à la Communauté de Communes.
Lors du débat qui a suivi, les participants ont émis les propositions suivantes.

1. Lutter contre la voiture en solo

■ Agir pour accroître la convivialité et le lien social, donc le partage des véhicules et de l’espace public. Notamment :
 Repenser le territoire, sur la base d’un « urbanisme de la convivialité », et agir pour accroître le lien social, afin de faciliter les rencontres et les projets de mutualisation des déplacements.
 Multiplier les « espaces de rencontre », afin de faciliter et d’apaiser le partage de l’espace public et l’usage des transports doux.

■ Développer les aires de covoiturage. Notamment :
 Construire de nouvelles aires de covoiturage (à l’entrée de l’autoroute à Nuits-Saint-Georges ou Dijon Sud notamment).
 Améliorer la signalétique des aires de covoiturage existantes .
 Utiliser des parkings existants pour stationner des véhicules de covoiturage (exemples des parkings de la salle Mandela et Saint-Vincent).
 Envisager la création d’une aire au croisement de l’avenue de la Gare et la RD74, en face de la pharmacie.
 Utiliser les arrêts de bus pour monter ou descendre des véhicules de covoiturage.
 Informer de l’existence de ce dispositif dans la communauté de communes (presse, affichage, médias sociaux…)

■ Faciliter le covoiturage. Notamment :
 Promouvoir le covoiturage en rassurant les utilisateurs : exemple de Rézo Pouce et de son système de certification des automobilistes et des autostoppeurs (vignette).
 Informer sur les gains financiers que représente le covoiturage.
 Créer un service qui centralise les offres de covoiturage : site internet, application mobile, service téléphonique de mise en relation et information, en temps réel, des trajets planifiés ou en cours (exemples Petit Nuiton, Mobigo…)

■ Agir avec les acteurs pour accroître le covoiturage. Notamment :
 Inciter les entreprises à mettre en œuvre des plans de déplacement : harmonisation des horaires en zones industrielles, incitation auprès de leurs salariés.
 Inciter les écoles et parents d’élèves à mettre en œuvre des plans de déplacement, notamment en dehors des heures de ramassage scolaire.
 Inciter les associations (centres culturels, clubs sportifs, expositions temporaires, etc.) à promouvoir un accès en covoiturage (par exemple en proposant systématiquement une mise en relation lors de l’inscription à un évènement – exemple de l’Ademe).


2. Renforcer l’attractivité des transports en commun

■ Renforcer l’attractivité des bus. Notamment :
 Augmenter la fréquence de passage des bus.
 Améliorer la signalisation des arrêts de bus.
 Diminuer le coût des trajets pour augmenter l’attractivité du bus par rapport à la voiture.
 Développer l’usage de minibus, notamment en dehors des horaires de bureau ou scolaires (accès aux marchés et aux gares notamment).

 Développer les transports ferroviaires. Notamment :
 Développer l'usage du TER.
 Lutter contre la fermeture des gares.
 Agir afin de faire augmenter les fréquences des trains, notamment le week-end et en dehors du rythme scolaire.
 Augmenter les places de parking à proximité des gares (exemple de Gevrey-Chambertin).

3. Encourager l’usage des transports « doux »

 Améliorer et sécuriser le réseau cyclable. Notamment :
 Définir le tracé des pistes cyclables en concertation avec les habitants, afin de garantir que les trajets leur soient utiles et qu’ils soient sécurisants.
 Développer le réseau cyclable et augmenter le nombre de pistes continues (voir subventions de l’état pour les plans vélo).
 Sécuriser les routes pour faciliter la pratique du vélo dans de bonnes conditions.
 Diminuer la vitesse des voitures sur l’ensemble du territoire.
 Lors des travaux, penser systématiquement aux vélos et aux piétons en site propre.

 Promouvoir l’utilisation de vélos et des trottinettes électriques. Notamment :
 Sensibiliser et former à l’usage des vélos et trottinettes dans les écoles et les services publics.
 Inciter les entreprises à promouvoir les transports doux.

 Faciliter les déplacements piétons dans l’espace urbain. Notamment :
 Aménager des couloirs piétons sécurisés, là où cela semble nécesssaire.
 Promouvoir la marche, notamment lors des trajets domicile – école, et organiser des pédibus et papibus (accompagnement des enfants par des personnes à la retraite sur un parcours balisé).
 Promenade PMR : identifier tous les obstacles à la bonne circulation des piétons et des personnes à mobilité réduite, lors de circuits en fauteuil roulant.

4. Diminuer les émissions de GES liées au transport de marchandises

 Réduire la vitesse des poids lourds.

 Inciter les commerçants à mutualiser la livraison de marchandises aux consommateurs en véhicules propres.

 Organiser un challenge annuel pour inciter les entreprises à concevoir des plans de mobilité mutualisés (aménagement des horaires, incitation au covoiturage, repenser le transport des marchandises, etc.)


5. Faciliter l’accès à des transports moins polluants

 Installer sur le territoire des bornes de recharge des véhicules électriques, notamment à proximité des gares.

■ Réduire les émissions de gaz à effet de serre des circulations automobiles. Notamment :
 Aménager la chaussée de telle sorte que les voitures soient forcées de ralentir (exemples des routes ondulées en Scandinavie et des ronds-points à visibilité réduite).
 Développer l’accès aux bio-carburants (exemple E85 et boitier éthanol).
 Développer la formation à l’écoconduite, notamment auprès des agents de la Communauté de Communes et des communes.
 Optimiser les déplacements professionnels des services territoriaux de manière à limiter leurs déplacements (via une plateforme de covoiturage et lors d’organisation de réunions).

6. Faciliter l’intermodalité

 Améliorer l’accès aux aires de covoiturage : accès piétons, pistes cyclables, parkings à vélos sécurisés et abrités, toilettes, etc.

 Faciliter l’accès aux gares : pistes cyclables, parkings à vélos sécurisés, accès piétons, etc.


7. Réduire les besoins de se déplacer

 Encourager et accompagner le développement de commerces ou services mobiles desservant les communes isolées, sur des bases innovantes.

 Développer la télémédecine.

 Développer le télétravail via le développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) : accès haut débit, aménagement de tiers lieux équipés pour des vidéoconférences, etc.
admin forum
Administrateur du site
 
Messages: 30
Images: 0
Inscription: Mar 20 Mai 2014 23:25

Retourner vers Participer : c’est simple !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron