CONSTRUIRE LE PLAN CLIMAT : LES DATES DES ATELIERS ! ATELIER de PARTAGE DU DIAGNOSTIC : le COMPTE RENDU

ATELIER de PARTAGE DU DIAGNOSTIC : le COMPTE RENDU

Le Plan Climat sera construit par les habitants, au cours de rencontres conviviales. Pour y participer, pour découvrir ce qui s’y fait et ce qui s’y dit… c’est ici. Vous aussi, devenez acteur de notre avenir.

ATELIER de PARTAGE DU DIAGNOSTIC : le COMPTE RENDU

Messagepar admin forum » Jeu 6 Déc 2018 18:32

Atelier de partage du diagnostic
du Plan Climat de la communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges


Le 14 novembre 2018, le Club Climat s'est réuni pour partage le diagnostic réalisé en matière climatique. Sur cette base, les participants ont notamment pointé les enjeux suivants.


1. Thème bâtiment / habitat

Construction
■ Être plus exigeant que la règlementation dans la construction et la rénovation. (NB : il est possible d’agir sur ce sujet via les documents d’urbanisme, par exemple pour le dépassement de la RT 2020 ou la mise en place de panneaux solaires lors d’une nouvelle construction)
■ Favoriser la sobriété des bâtiments.

Rénovation
■ Rénover les bâtiments existants.
■ Proposer des formations aux professionnels pour acquérir des compétences en Rénovation Traditionnelle Ecologique.
■ Valoriser les compétences et trouver des moyens pour garder les professionnels compétents sur le territoire.
■ S’engager dans une politique globale de transition énergétique. Notamment :
- Former les acteurs du bâtiment aux modes de construction écologique et viser leur labellisation (ex : BBC, construction bioclimatique, solaire passif,…).
- Envisager la mise en place d’une démarche TEPCV (Territoire à énergie positive pour la croissance verte) – et lier cette démarche avec celle engagée par les autres territoires environnants. (NB : de fait, le territoire est déjà inscrit dans une démarche TEPOS et TEPCV)
- Penser l’aménagement en lien avec la lutte contre l’effet de serre ; et en particulier programmer des opérations de construction d’habitat groupé type R + 2. - Informer la population quant aux avantages du logement collectif en termes de consommation énergétique.

Bâtiments publics
■ Réfléchir à des pistes pour développer l'exemplarité dans les bâtiments publics, ou à minima définir une stratégie pour être plus efficient dans la consommation énergétique des bâtiments publics.
■ Travailler sur le confort d'été des bâtiments publics (hors climatisation).
■ Rénover les systèmes de chauffage des bâtiments de la communauté de communes et utiliser des ENR. (NB : sur le territoire, il existe déjà une chaudière bois avec réseau de chaleur desservant des bâtiments publics).

Usage
■ Mener une réflexion sur l'usage des bâtiments pour améliorer leur taux d'utilisation et la bonne gestion.
■ Initier un défi famille à énergie positive. (ou autre démarche)

Incitation
■ Valoriser les efforts de la collectivité dans une stratégie de communication adaptée.
■ Sensibiliser les habitants à la rénovation énergétique ; mieux les informer. Notamment :
- Se rapprocher de l’ADEME dans l’optique de créer une plateforme consacrée à la rénovation des logements. (NB : De fait, une plateforme existe déjà via le Pôle Rénovation Conseil du Pays Beanois)
- Créer un Point Info Energie. (NB : Il existe déjà sur le territoire Bourgogne Energies Renouvelables et le Pôle Rénovation Conseil du Pays Beaunois)
- Soutenir les propriétaires par la création d’une Opération Programmée d’Amélioration Thermique des Bâtiments (OPATB).
- Etudier la possibilité de financement par la collectivité de devis réalisés par des experts indépendants dans le but d’éviter les surcoûts lors de travaux d’isolation ou d’adaptation des logements. (NB : Bourgogne Energies Renouvelables peut déjà réaliser cette mission)
- Soutenir le regroupement et la coordination des professionnels des différents corps de métiers.
- Mettre à disposition des habitants des informations objectives sur les coûts moyens de travaux d’isolation des logements, l’utilité réelle des différents types d’intervention. (NB : il s’agit des missions de Bourgogne Energies Renouvelables et du Pôle Rénovation Conseil du Pays Beaunois)
- Informer les habitants sur les aides financières à leur disposition.
■ Construire un pavillon modèle afin de montrer les bonnes pratiques et les solutions pour la rénovation.
■ Centraliser et diffuser l'information sur les solutions pour une rénovation et une construction vertueuse et sur les aides financières existantes.

Éclairage public
■ Optimiser l'éclairage public : réfléchir aux plages d'éclairage ; à la sécurité ; aux besoins et aux technologies. (NB : à noter que de nombreux travaux ont déjà été mis en place en lien avec la démarche TEPCV du territoire)
■ Réduire les consommations de l’éclairage public. Notamment :
- Envisager des baisses d’intensité, ou des extinctions nocturnes.
- Sensibiliser la population à l’impact en termes de biodiversité, de consommation énergétique, de pollution lumineuse, santé,… de l’éclairage public nocturne.
- Généraliser l’emploi des LED, moins consommatrices en énergie.

2. Thème mobilité et transports

Déplacements
 Réduire les déplacements inutiles. Notamment :
- Mieux répartir les zones de construction de logements et d’implantation des services et équipements publics, dans le but de diminuer les besoins de déplacements.
- Développer les actions et manifestations culturelles « décentralisées » dans les villages.
- Encourager et accompagner le développement de commerces ou services mobiles desservant les communes isolées, sur des bases innovantes.
- Développer la télémédecine.
- Développer le télétravail via le développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC).

Déplacements doux
 Encourager la population à utiliser des modalités douces pour les déplacements courts.
 Faciliter et sécuriser l’usage du vélo. Notamment :
- Définir le tracé des pistes cyclables en concertation avec les habitants, afin de garantir que les trajets leur soient utiles et qu’ils soient sécurisants.
- Développer le réseau cyclable et augmenter le nombre de pistes.
- Sécuriser les routes pour faciliter la pratique du vélo dans de bonnes conditions.
- Dans les espaces contraints, créer des pistes mixtes vélos / piétons, dans une logique d’espace partagé.

Covoiturage
 Favoriser le covoiturage : développer des aides, faciliter les projets, impulser des initiatives pour encourager le déplacement domicile-travail ; accueillir les nouveaux arrivants à la mairie et faciliter les réseaux.
 Créer des réseaux de covoiturage sécurisés. Notamment :
- Définir des itinéraires de covoiturage sur les axes routiers les plus fréquentés du territoire.
- Implanter des arrêts dédiés sur ces axes.
- Créer une signalétique dédiée aux usagers du covoiturage (personnes transportées et véhicules des conducteurs) afin de faciliter leur mise en relation.
- Permettre l’inscription au système de covoiturage dans les services et équipements publics (ex : centre socio culturel, mairies,…) ou via une application type smartphone– avec un contrôle des permis, assurances, et casier judiciaire
- Créer un évènement festif pour lancer et promouvoir la démarche.

Transports en commun
■ Renforcer l'attractivité des transports en commun. Notamment :
- Améliorer la visibilité des réseaux de transport en commun notamment par une meilleure signalisation des arrêts de bus.
- Créer un service de transport à la demande.
■ Développer l'usage du TER. Lutter contre la fermeture des gares. Agir afin de faire augmenter les fréquences, notamment le week-end. (engager une réflexion sur cette thématique avec la Région)

Véhicules
 Réfléchir à une stratégie territoriale pour favoriser le développement de véhicules moins polluants (hydrogène, électrique, biogaz et biocarburants). Prendre en compte les capacités des réseaux électrique et gaz dans cette réflexion (station GNV, IRVE). Ajouter une dimension prospective à cette étude.
■ Soutenir les véhicules électriques. Notamment :
- Envisager la création pour les particuliers d’une subvention ou d’une aide à l’achat de vélos électriques.
- Mettre en place sur le territoire des bornes de rechargement des véhicules électriques, notamment à la gare.
- Mettre en place un groupement pour l’achat de véhicules électriques par les collectivités.
Passer au biodiesel sur les flottes de véhicules communaux.
Réfléchir à une stratégie pour organiser les services territoriaux de manière à limiter les déplacements.

Efficacité du transport routier
 Étudier les bénéfices environnementaux d'une gratuité de l'axe Dijon-Beaume par autoroute en termes de report d'usagers de la nationale. Si les bénéfices sont avérés, définir une stratégie politique afin d'inciter la gratuité de cet axe.

Tourisme
 Favoriser des déplacements touristiques moins polluants. Notamment :
- Développer en direction des touristes des modalités d’accès au territoire alternatives à la voiture.
- Sensibiliser les propriétaires d’hébergements touristiques et les inciter à mettre en place des solutions alternatives à la voiture pour l’accueil de leurs visiteurs.
- Mettre en place un label à destination des hébergements touristiques qui permettent à leurs visiteurs d’y venir autrement qu’en voiture, et de profiter du territoire grâce à des déplacements en mode doux.

3. Thème nouvelles énergies

Énergie solaire
■ Rendre obligatoire l’utilisation de l’énergie solaire pour l'eau chaude sanitaire sur les bâtiments neufs.
■ Développer le photovoltaïque au sol sur les terres non utilisées et dans les terres agricoles avec un potentiel agronomique faible (plutôt dans les Hautes-Côtes, notamment sur les coteaux sud).

Biomasse
■ Développer la filière bois-énergie. (réflexion sur la gestion forestière, l’évolution des réseaux de chaleur, l’amélioration des systèmes de chauffage individuel)

Stratégie et incitation
■ Réfléchir à des leviers pour favoriser l'utilisation d'ENR dans les documents d'urbanisme.

4. Thème agriculture et consommation

Changement des modes de production
■ Entamer une réflexion pour faciliter l'adoption de méthodes comme le semi-direct, le zéro labour et les semences d'espèces nouvelles et plus adaptées au terroir.
■ Identifier et favoriser les plantes qui apportent un bénéfice aux cultures.
■ Réfléchir aux leviers agricoles qui favorisent la séquestration du carbone.( travail déjà en cours)
■ Réfléchir à des moyens pour minimiser les impacts de l'irrigation et pour protéger la ressource en eaux.
Changement des habitudes de consommation
■ Favoriser la vente des produits locaux agricoles dans les centres-villes. Réfléchir à une solution commune pour fournir le territoire en circuits courts agricoles et maitriser les coûts.
■ Réfléchir aux synergies entre les dynamiques agricoles et la revitalisation des centres-bourgs.

Déchets
■ Se positionner sur la méthanisation en prenant en compte les atouts et les inconvenants à l'échelle de la communauté de communes.

Rapprocher les agriculteurs de leurs lieux de production
■ Travailler avec la SAFER pour une répartition des terres agricoles plus proche des lieux d'habitations des agriculteurs.

Prendre en compte le risque phytosanitaire
 Intégrer les risques pour la santé. Notamment :
- Lancer et financer une étude sanitaire sur les effets locaux des pesticides agricoles et viticoles sur la santé des habitants.
- Envisager leur interdiction à certaines heures ou de façon permanente, notamment à proximité des écoles et habitat.
- Tenir un débat au Conseil Communautaire sur la question des pesticides et intrants chimiques utilisés en agriculture et viticulture.
admin forum
Administrateur du site
 
Messages: 26
Images: 0
Inscription: Mar 20 Mai 2014 23:25

Retourner vers Participer : c’est simple !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron