CONSTRUIRE LE PLAN CLIMAT : LES DATES DES ATELIERS ! ATELIER de PARTAGE DU DIAGNOSTIC : le COMPTE RENDU ATELIER PROGRAMME AGRICULTURE : LE COMPTE RENDU

ATELIER PROGRAMME ECONOMIE : LE COMPTE RENDU

Le Plan Climat sera construit par les habitants, au cours de rencontres conviviales. Pour y participer, pour découvrir ce qui s’y fait et ce qui s’y dit… c’est ici. Vous aussi, devenez acteur de notre avenir.

ATELIER PROGRAMME ECONOMIE : LE COMPTE RENDU

Messagepar admin forum » Mer 30 Jan 2019 17:26

Atelier d’élaboration du programme n°4
Thématique : Économie locale et consommation
le 23 janvier 2019


Introduction
Tour de table et présentation de la démarche participative du projet et des 5 thématiques stratégiques issues des ateliers précédents.
Présentation de la thématique Économie locale et consommation, ses enjeux, les chiffres clés et l’objectif principal de l’atelier du 23 janvier : faire émerger des propositions concrètes, qui seront soumises à la Communauté de Communes.
Lors du débat qui a suivi, les participants ont émis les propositions suivantes.

1. Développer l’économie circulaire
■ Faciliter la mise en relation des entreprises :
 Création d’une Bourse aux déchets / recyclerie (physique et/ou dématérialisée) permettant le don, la vente, le troc… Exemple de la Gratiferia, organisée une fois par an sur le territoire et qui rencontre un réel succès.
 Créer une plateforme d’échange de ressources et savoir-faire, de mutualisation de certaines opérations (compacteur...)
■ Développer la notion de label écoresponsable des artisans et commerçants. Tenter d’étendre aux grandes surfaces présentes sur le territoire le label proposé par la Communauté de Communes.
■ Expérimenter la mise en place d’une monnaie locale qui favoriserait les échanges locaux.
■ Réintroduire le principe de consigne, sur le verre mais aussi d’autres types d’emballages (plastique, boîtes…). Exemple de Strasbourg.

2. Réduire, réutiliser et valoriser les déchets
■ Envisager la création d’une déchèterie dédiée aux professionnels (déchèterie de Brochon saturée).
■ Limiter l’utilisation des emballages :
 Engager les supermarchés à faire des efforts sur les emballages en incitant leurs clients à venir avec leurs propres contenants (tupperware, boîtes…). Exemple du Gourmet bag.
 Travailler avec l’ARS pour lever les inquiétudes des enseignes et des consommateurs quant à l’hygiène de la commercialisation de certains produits alimentaires en vrac plutôt qu’en emballages individuels.
 Favoriser la distribution de produits « recharges » (exemple de la recharge de Ricoré).
 Concevoir et distribuer un Guide des bonnes pratiques à destination des consommateurs.
 Mieux sensibiliser et informer sur les avantages du compost ménager.
 Faciliter la sortie / l’utilisation du compost, notamment depuis le centre-ville.
 Réduire le nombre des levées de déchets et/ou revoir la tarification des levées supplémentaires.
■ Mieux exploiter certains déchets agricoles ou viticoles :
 Organiser la collecte et valoriser les sarments de vigne. Exemple de Vitis Valorem et tests en cours à Nuits-Saint-Georges et Vosne-Romanée. Exemple de la filière granulé dans la Drôme.
 Créer une plateforme de récupération et de recyclage à partir des sarments déjà broyés (bûchettes agglomérées écologiques).
■ Expérimentation auprès d’une famille « zéro déchet » + communication et valorisation par la Communauté de Communes. Envisager un partenariat avec une grande surface et/ou des producteurs locaux.
■ Expérimentation d’un commerce « zéro déchet ».
■ Encourager l’utilisation des potagers individuels et jardins partagés.
■ Inciter à privilégier la consommation de l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille.

3. Rendre les acteurs publics exemplaires
■ Exemple des légumes plantés à la place des traditionnelles fleurs dans les espaces publics.
■ Favoriser la filière bois dans la construction des bâtiments publics.
■ Lutter contre le gaspillage dans les écoles et cantines scolaires. Travailler sur le futur appel d’offres sur le sujet des cantines à horizon 2020 (et notamment la faisabilité juridique et économique d’inclure des critères d’économie durable).
■ Augmenter la valeur technique dans l’analyse des appels d’offres aux marchés publics et définir des critères écoresponsables pour chaque marché.

4. Soutenir les entreprises de l’innovation durable et de la transition énergétique
■ Favoriser les convergences et les échanges entre les acteurs économiques au sein du territoire : conseil technique, financement, aide logistique, accompagnement à la commercialisation…
■ Créer une structure d’accompagnement aux projets d’économie sociale et solidaire.
■ Soutenir les initiatives sur le territoire et l’innovation d’usage (exemple de la logistique inversée).
■ Favoriser les circuits courts.
■ Inciter la création d’association ou réseaux de commerçants (exemple de l’association La Grappe Chambertine à Gevrey).
■ Recréer du maraîchage autour des villes, par exemple sur des parcelles communales. Prévoir un accompagnement, notamment commercial, une transmission de savoir-faire des anciens vers les nouvelles générations. Un « incubateur maraîcher » ?
■ Développer et soutenir les AMAP.
■ Créer une sorte de marché réservé aux commerçants éco-responsables, qui pourrait réunir une offre complète.
■ Favoriser le tourisme écoresponsable :
 Développer les moyens de circuler hors voiture
 Concevoir des circuits de tourisme vert (véloroute, sport, artisanat ?)
 Former le personnel hôtelier
 Communiquer sur cet aspect du tourisme au sein du territoire
admin forum
Administrateur du site
 
Messages: 30
Images: 0
Inscription: Mar 20 Mai 2014 23:25

Retourner vers Participer : c’est simple !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron